Gaïa, un autre monde... Index du Forum
FAQRechercherS’enregistrer
Nom d’utilisateur:
Mot de passe:


Se connecter automatiquement à chaque visite

Envie de fuite

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gaïa, un autre monde... Index du Forum -> Le village "Inuka" -> Marchant de Kons
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Mateo Fox


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 16/02/2007 22:55:31    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Adossé aux barreaux de sa cage, les jambes repliées contre lui, entourées par ses bras, il pousse un long soupir. Il n'est pas le seul ici. Il y a bon nombre d'autres Kons, qui doivent être là depuis bien plus longtemps que lui. Ils s'ignorent tous. Du coup, il ne sait pas exactement pourquoi il est là, ni ce qui va lui arriver.

C'est une sorte de fourrière ? Un magasin où ils vendent des Kons comme animaux de compagnie ? Il n'en a aucune idée, mais visiblement, les gens viennent acheter ses semblables. Soupir.

Il espère qu'il ne se fera pas acheter. D'ici un moment, il aura de toutes façons trouvé un moyen de se tirer d'ici vite fait bien fait pas capté. Mais bon. Ca c'est uniquement si personne ne vient l'acheter. Quoi que. Sinon ça prendra juste un peu plus de temps.
_________________


Dernière édition par Mateo Fox le 17/02/2007 17:33:08; édité 1 fois
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 16/02/2007 22:55:31    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Daren Maeda


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 12:13:14    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Cela faisait plusieurs mois que Daren était arrivé dans cette grande ville et il avait enfin réussi à trouver une bonne situation. Il avait dormit plusieurs nuits dans la rue, cherchant un emploi en faisant du porte à porte dans les restaurants, bar et autres commerces. Il avait finalement été embauché dans un bar restaurant où il travaillait parfois comme serveur et à d’autres moments en plonge. Le patron lui offrait même pour pas grand-chose de dormir dans une des chambres au dessus du restaurant. Il travailla plusieurs mois là-bas, étant assez bien payé et finalement il eut assez d’argent pour aller chercher un appartement digne de ce nom. Mais celui qu’il trouva était bien trop loin de son lieu de travail, alors il chercha un nouvel emploi et trouva quelques temps plus tard. Un emploi où il n’aurait pas besoin de se déplacer mais pourrait le faire en restant chez lui ; journaliste. Il était parvenu à obtenir une petite place dans un journal de la ville et il gagnait assez bien sa vie, même s’il devait parfois travailler un peu plus pour économiser de quoi s’acheter ce qu’il lui faisait envie. Il aidait souvent une petite grand-mère qui habitait en dessous de lui, à faire ses courses et les lui monter dans l’immeuble. Etant plutôt aisée et ses enfants l’ayant renié pour il ne savait quelle raison, elle lui donnait souvent une bonne somme d’argent pour son aide, lui offrait un café et des biscuits tandis qu’ils parlaient de tout et de rien. C’était la seule personne avec laquelle il avait contact d’ailleurs.

Quelques temps après s’être installé, il entendit parler de ce qu’on appelait des Kons, des humains en quelques sortes croisés avec un animal et qui pouvaient servir d’esclave. Cela rappelait plusieurs mauvais souvenirs à Daren mais il se dit qu’un peu de compagnie lui ferait du bien et le distrairait un peu. Daren se rendit donc à l’adresse qu’il avait trouvait dans l’annuaire. Un peu sceptique quand à ce qu’il allait trouver, il entra finalement dans la boutique de son pas assuré et de sa démarche droite, comme d’habitude. Malgré le trouble qui l’envahissait à la vue de toutes ces cages, il n’en montra rien et s’approcha de quelques unes d’elles, observant ceux qui étaient à l’intérieur un moment avant de passer à une autre cage. Il fut interpellé par une couleur peu habituelle qui attira son regard. Il l’observa longuement, surpris sans l’être vraiment par ses oreilles dont il ne saurait trouver la provenance. Il ne l’aurait pas avoué à haute voix mais il trouvait l’adolescent plutôt mignon. Il vit le marchand s’approcher de lui et Daren ne lui adressa même pas un regard.


« Z’êtes intéressé par c’uilà ? »

Et en plus il ne savait même pas parler correctement. Dans un soupir, le jeune homme acquiesça, mettant ses mains dans ses poches qu’il avait pris soin de remplir de billet, ne connaissant pas réellement le prix d’un Kon.

« Et combien je dois débourser pour l’avoir ? »

Voix toujours aussi froide, presque ennuyée, pour embarrasser le marchand et montrer que la réponse ne l’importait pas vraiment. L’homme de préhistorique qu’était le marchand lui annonça un prix et il se retint de grimacer. Il allait être obligé de manger des racines si ça continuait. Mais s’il y avait bien une chose que Daren savait faire à merveille, c’était marchander. Au bout de quelques minutes, il arriva à faire tomber de moitié le prix, retenant un sourire vainqueur de fleurir sur ses lèvres. Il n’aurait jamais espérait arriver aussi loin mais les arguments qu’il avait trouvés avaient semblés marcher sur le vendeur qui prit les billets que le jeune homme lui tendait avec un grognement. Il regarda le marchand ouvrir la cage et mettre une sorte de collier pour chien autour du cou du Kon et de tendre la chaîne qui y était relié à Daren…

[La couleur c'est le mal]
_________________
Revenir en haut
Mateo Fox


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 14:18:59    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Il releva la tête, alors qu'un type entrait dans le magasin, l'air un peu paumé, mais sûr de lui malgré tout. Pas mal d'autres Kons s'étaient rués près de lui, pour faire les beaux, les poseurs. Un Chat avait même commencé à ronronner, et un Chien avait remué la queue. Et lui, il avait reniflé de dédain. C'était pathétique. Ils se feraient acheter, et après, quoi ? Ils seraient condamnés à faire les serviteurs au mieux, et serviraient d'objets sexuels au pire. Pas motivant.

Lui, n'avait pas bougé, il avait gardé la même position, réfléchissant à comment se tirer de là au plus vite, la tête baissée afin d'attirer le moins possible l'attention. Mais c'était sans compter sur la couleur de cheveux dont la nature l'avait doté. Vert. Quelle idée, comment être discret quand on a une tignasse verte au sommet du crâne ?

Il releva les yeux et fit une grimace en voyant que le type s'était approché de lui et le fixait avec intérêt. Le pire, c'était ce salopard de marchant qui l'avait rejoint. Il retint un grognement mécontent et réprima son envie de lui sauter au cou. De toutes façons, avec les barres, il aurait du mal.

Après avoir marchandé un moment, le type avait finalement convaincu le marchand de le vendre pour la moitié du prix qu'il avait demandé au début. Une belle manipulation, intéressant. Oui, ce type là, vu comment il avait roulé le marchand ne pouvait qu'être intéressant. C'est pourquoi il se laissa faire quand le gros marchand (comment avait-il pu être assez naïf pour lui faire confiance ?) l'attrapa par le bras et lui passa un collier de cuir autour de cou. Bon. Il ne fallait pas charrier, il esquissa quand même une grimace de dégoût et gronda, mais il resta impassible. Même quand la chaîne passa du marchand à son.. propriétaire.

Eh ben, c'était pas gagné pour la retrouver, sa liberté.
_________________


Dernière édition par Mateo Fox le 17/02/2007 17:34:22; édité 1 fois
Revenir en haut
Daren Maeda


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 14:47:43    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Un soupire mécontent avait franchi les lèvres de Daren lorsqu’il avait vu toute cette agitation de la part de la majorité des Kons enfermés. Ne pouvaient-ils pas se tenir tranquille à la fin ? Lui qui avait en horreur les bruits intempestifs était servi, sur un plateau d’argent qui plus est. Il n’hésita pas à donner un coup de pied dans une cage où le Kon à l’intérieur n’avait de cesse de brailler pour qu’il l’achète, ce qu’il risquait pas de faire. Un Kon croisé avec un hérisson risquait de ne pas être pratique… De plus, s’il achetait quelqu’un ici, c’était pour avoir de la compagnie, s’amuser un peu. Hors il estimait que quelqu’un de docile, voir de lèche bottes, était tout de suite beaucoup moins distrayant qu’un autre un peu plus… Sauvage.

Et puis finalement son choix s’arrêta sur un Kon plutôt voyant avec ses cheveux et oreilles vertes. Et puis, il avait pas l’air aussi enthousiaste que les autres à l’idée d’être acheté et cela suffisait à Daren pour avoir justement envi de le faire sortir de sa cage. Ce qu’il parvint à faire quelques instants plus tard, prenant possession de la chaîne de son esclave et tirant un peu dessus pour le faire entièrement sortir de la cage, ignorant sa grimace de dégoût face au port du collier, pour que le marchand puisse la fermer derrière lui. Ignorant totalement ce dernier, il retourna son regard vers sa nouvelle acquisition, le visage toujours aussi froid et impassible qu’à son habitude. Il fut interrompu dans son inspection lorsque le marchand commença à vanter les mérites de sa boutique, et en simple réponse lui lança un regard noir, froid qui disait clairement ce que pensait le jeune homme. Pour preuve, le marchant se tue immédiatement et Daren décida de sortir de ce magasin qu’il trouvait bien trop bruyant, demandant à son nouveau Kon, sans ayant pour autant l’air intéressé.


« Ton nom ? »
_________________
Revenir en haut
Mateo Fox


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 15:03:52    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

A peine sa chaîne dans les mains du type qui l'avait acheté, il sentit qu'il tirait dessus pour le presser à sortir. Soit. Se faire étrangler, il appréciait moyennement, alors il se pressa pour sortir, se plaçant automatiquement à côté de son.. maître (il allait mettre du temps à s'y faire à celle là) et aussi loin que possible du marchant répugnant.

Il sentit le regard du bonhomme qui l'avait acheté se poser sur lui et l'observer avec attention, et de fait, peut-être par esprit de contradiction, ou juste parce qu'il s'en fichait, il ne retourna pas la faveur, gardant les yeux rivés droit devant lui fixant le vague plutôt qu'un des autres Kons qui le regardaient avec envie. Bande d'imbéciles. Qui sait ce qui l'attendait une fois sorti de là ?

Le marchand reprit la parole, vantant plus ou moins les mérites de son magasin, et Mateo baissa les oreilles, d'agacement, laissant échapper un grondement inconscient alors qu'il parlait et racontait bobards sur bobards. Bien nourris (c'était à peine s'il avait eu droit à un bol à moitié plein d'un ragoût écoeurant), bien dressés (ah, là, s'il le croyait, il serait surpris, son acquéreur), en bonne santé (oui, le Kon malade était en réserve et crachait ses poumons seul).

Heureusement, le type qui l'avait acheté le fit taire d'un regard, puis l'entraîna hors du magasin, le tenant toujours en laisse. Il passa une main autour du collier de cuir, comme si ça l'étouffait un peu, mais ne tenta rien. Ca n'était pas avec ce qu'il avait pu manger et dormir qu'il pourrait tenter une évasion aujourd'hui, alors autant garder un profil bas.

Et puis son acquéreur avait demandé son nom, d'une voix un peu lointaine, comme si c'était plus par souci pratique que par intérêt qu'il le lui demandait. Alors, il répondit de la même manière.

"Mateo. Toi ?"
_________________
Revenir en haut
Daren Maeda


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 16:50:43    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Soulagé d’être enfin sortit de ce brouhaha qui ne semblait jamais cesser, Daren réprima un soupire de soulagement une fois qu’il fut dans la rue, ses oreilles bourdonnant encore du vacarme précédent. Il aurait plutôt cru que les Kons, épuisés, seraient tous calmes et ne feraient pas de bruits, ou comme l’avait fait le garçon aux cheveux verts, se faire silencieux pour ne pas être remarqué. Et bien à croire qu’il s’était fourvoyé puisque ce à quoi il avait assisté avait été tout le contraire de ce qu’il avait présumé plus tôt.

Il ne fit même pas attention quand son Kon porta la main au collier de cuir. A vrai dire il ne lui viendrait même pas à l’idée que le collier pourrait être trop serré et étrangler son nouvel esclave. Il avait juste envie de rentrer chez lui et de se reposer pour oublier le vacarme inhabituel qu’il avait dû affronter ce jour là. Il avait ensuite demandé le nom du gamin, pour pouvoir l’appeler, c’était tout de même plus sympa que « truc chose », non ? Il hocha simplement de la tête à la réponse. Et ça aurait pu être tout si le dit Mateo n’avait rien ajouté. Mais il semblait vouloir jouer avec le feu et Daren stoppa nette sa marche en tirant encore plus brutalement qu’auparavant pour le rapprocher de lui, lui relevant le menton assez brutalement, lui lançant un regard encore plus méchant que celui qui avait fait taire le marchand précédemment. Avant de parler d’un ton très bas, dangereux.


« Je vais mettre les choses au clair. Je ne suis pas ton ami et ne te permet pas de me tutoyer. De plus, tu n’as pas besoin de savoir comment je me nomme puisque tu ne m’appelleras jamais ainsi. Compris ? »


Ses paroles étaient tout comme lui, inflexibles. S’il y avait bien quelque chose qu’il ne laisserait pas passer, c’était l’insolence. Et sur ce point, son Kon commençait vraiment très très mal.
_________________
Revenir en haut
Mateo Fox


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 17:28:55    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Il glapit quand son "maître" tira brutalement sur la chaîne, l'attirant invariablement contre lui, puis lui prenant le menton entre deux doigts sans délicatesse, pour lui relever le visage brutalement, le fixant d'un air vraiment peu amène, bien pire que le regard qu'il a lancé au vendeur. Les yeux écarquillés, Mateo tenta de reculer un peu, mais ça ne servait à rien, et il se contenta de les fermer, ses yeux, pour ne plus voir l'expression qu'affichait son "maître" alors que celui-ci dit qu'il n'a pas besoin de connaître son nom, rappelant ainsi quelles sont leurs positions respectives, l'humiliant assez pour être sûr de bien marquer ça dans l'esprit de son Kon, puisqu'il était à lui à présent.

Il ne répond pas, se contentant d'essayer de hocher la tête en silence, les yeux toujours clos, la queue entre les jambes, car peu habitué à se faire menacer de la sorte. Son acheteur étant plutôt impressionnant en plus.

Eh ben, ça allait être drôle de vivre avec lui… Il faudrait qu'il trouve au plus vite le moyen de s'enfuir.
_________________
Revenir en haut
Daren Maeda


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 19:25:59    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Daren ne fit pas cas des yeux écarquillés de son Kon tandis qu’il le ramenait contre lui pour mettre les points sur les ‘i’. Il semblait bizarrement surpris, avait-il vraiment cru que le jeune homme laisserait tout passer ? Il fallait croire que oui, mais il faudrait qu’il comprenne vite s’il ne voulait pas avoir de problèmes avec son nouveau maître. Il ne desserra pas sa prise lorsque Mateo tenta de reculer, bien au contraire. Il espérait bien que ses paroles étaient rentrées dans la tête du gamin, détestant se répéter. Après avoir obtenu un hochement de tête de la part de son esclave, il le relâcha finalement, voyant bien que le Kon n’était pas rassuré pour un sous.

Mais même s’il ne voulait pas que Mateo soit lèche bottes, il n’avait pas envie non plus qu’il soit insolent et se croit tout permit. Il faudrait tout de même qu’il lui obéisse, et que cela lui plaise ou non, ce n’était pas le problème de Daren qui continua à marcher, gardant la chaîne bien serrée dans sa main pour ne laisser aucune chance à Mateo de s’échapper.

_________________
Revenir en haut
Mateo Fox


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 20:34:02    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Celle là, il ne s'y était pas attendue. Il ne comprenait pas, en plus, pourquoi l'humain s'était énervé. Il n'avait jamais eu l'intention de le considérer en ami, s'il l'avait tutoyé, c'était par réflexe, parce qu'il n'avait jamais vouvoyé personne, et que lui-même lui avait dit 'tu'. Mais bon, il retiendrait la leçon. Pas de 'tu'. Et s'il lui avait demandé son prénom en retour, c'était aussi par habitude et réflexe, mais aussi par commodité. Et maintenant, à part savoir qu'il ne devrait pas l'appeler par son prénom, il ne savait toujours pas comment l'appeler. Il supposa qu'il devrait s'attendre à quelque chose comme "Maître" ou une de ces conneries qui avaient tendance à faire enfler la tête des humains.

La queue entre les jambes et les oreilles baissées, il marchait en suivant docilement l'humain, les yeux rivés au sol devant lui, pour ne pas croiser les visages des enfants du quartier qu'il connaissait pour avoir passé un ou deux jours ici avant de se faire arnaquer par le marchant débile. Lesquels enfants s'approchaient sans comprendre ce qui arrivait à leur camarade de jeux, qui les faisait rire avec ses imitations et qui faisait exprès de faire le clown en jonglant.

"Ben… Mateo ?" fit une gamine en s'approchant un peu plus d'eux, marchant à côté de lui, enfin… courant, pour ne pas se laisser distancer par la marche précipitée de l'humain.
"Tu pars ?"

Il ferma les yeux, espérant que son maître se rendrait utile et expliquerait à la gamine ce qu'il se passait, ne s'en sentant vraiment pas la force.
_________________
Revenir en haut
Daren Maeda


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 22:07:54    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Daren ne se sentait pas coupable pour un sous de ce qu’il avait fait, ni du fait que son Kon marche la tête et les oreilles basses. Il était plutôt persuadé que Mateo avait fait ça en signe d’insolence, pour se ‘rebeller’ en quelques sortes. Il soupira de mécontentement en voyant les enfants de l’âge de son esclave courir dans tous les sens et rire de la sorte. Le jeune homme n’aimait vraiment pas les gamins, tout d’abord c’était – très - bruyant et ensuite, il n’avait pas le droit de fumer aux alentours des parcs qui leurs étaient réservés, évidement. Généralement il accélérait le pas pour éviter les regards soupçonneux des mères qui l’avaient déjà repérer fumer auparavant, avant de se faire réprimander pour tout dire.

Mais là il ne pouvait pas simplement accélérer, il se rendait bien compte que le gamin à ses côtés se forçait déjà à marcher plus vite pour suivre son pas, et il ne semblait vraiment pas en état de courir. Il fut coupé dans ses pensées lorsqu’une gamine s’approcha d’eaux pour s’adresser à Mateo, lui demandant s’il partait. Il ralentit le pas pour qu’elle puisse suivre, attendant que son Kon réponde à sa question. Voyant que la réponse n’arrivait pas, il répondit dans un grognement à sa place, se demandant comment la gamine ne pouvait pas comprendre alors qu’il tenait Mateo en laisse.


« Il va venir chez moi pour un bon bout de temps. »

Il reprit alors sa marche sans plus faire attention à l’enfant et n’hésita plus cette fois à sortir son paquet de cigarette pour en glisser une entre ses lèvres, prenant son briquet pour allumer le bout de cochonneries s qui lui filerait sûrement le cancer un de ces jours. Mais en même temps ça lui faisait du bien, alors il ne se gênait plus, le besoin de nicotine se faisant sentir depuis de longues minutes déjà.
_________________
Revenir en haut
Mateo Fox


Hors ligne

Inscrit le: 16 Fév 2007
Messages: 12

MessagePosté le: 17/02/2007 22:24:12    Sujet du message: Envie de fuite Répondre en citant

Il fut soulagé quand l'humain répondit à sa place, et envoya un regard désolé à la fillette, qui s'arrêta de marcher, réalisant soudain ce que ça voulait dire. Et lui, il continuait à suivre son "maître" en traînant un peu les pieds, et trébuchant de temps en temps, carrément affaibli par son séjour, bien que court, dans les cages de marchand. C'est le manque de liberté qui le mine le plus, il le sait bien. Le manque de sommeil et la faim, il y est habitué. Mais être resté plusieurs jours sans pouvoir bouger l'a complètement anesthésié. Et puis peut-être aussi que le marchand mettait de la drogue dans leurs repas pour qu'ils restent calmes.

Ensuite, il sentit une odeur plutôt désagréable lui chatouiller le nez. Ah. En plus, le type qui l'avait acheté fumait. Eh ben… Ne restait plus qu'à espérer que ça ne sentait pas le tabac froid chez lui. Sinon, il savait qu'il aurait les yeux qui pleureraient, et qu'il éternuerait aussi certainement. Il n'y avait pas beaucoup de choses qu'il ne supportait pas, mais l'odeur du tabac froid en faisait partie. Mais lui, l'humain ne sentait pas, donc peut-être en serait-il de même avec sa maison.

A propos de maison, il se demanda quand est-ce qu'ils arriveraient chez lui, se sentant de plus en plus fatigué.
_________________
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: 19/09/2018 02:48:42    Sujet du message: Envie de fuite

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gaïa, un autre monde... Index du Forum -> Le village "Inuka" -> Marchant de Kons Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template whisper created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com