Gaïa, un autre monde... Index du Forum
FAQRechercherS’enregistrer
Nom d’utilisateur:
Mot de passe:


Se connecter automatiquement à chaque visite

Padre Nuestro

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gaïa, un autre monde... Index du Forum -> Les habitations -> Les maisons -> Maison de Ewann Frañsez
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arc'hantael Dénès


Hors ligne

Inscrit le: 12 Oct 2006
Messages: 67

MessagePosté le: 25/07/2007 21:59:10    Sujet du message: Padre Nuestro Répondre en citant

L'horloge affichait 2:08 du matin. Pas un bruit dans la grande deumeure, sinon la respiration légère d'un homme, couché dans un lit à baldaquins, et celle, plus laborieuse et un peu sifflante, d'un semi-loup, prosté dans un coin de la chambre. Et le tic-tac régulier de la pendule.

La nuit est pure, immaculée. Les trois lunes blafardes -la première est pleine, la deuxième est gibbeuse croissante, et la dernière ne présente qu'un mince croissant-, sont toutes trois voilées de nuages. Ces trois astres, maîtresses et confidentes de tous les vices, tous les péchés, toutes les putasseries qui éclosent et fleurissent loin du Soleil et de ses pieuses, crues et hypocrites tentacules. Les bruits sont étouffé par la neige, et les flocons, déchus par miliers, dégringolent des cieux dans une lente agonie.
La nuit est noire, elle est souillée.

tic-tac

Le kons gémit doucement dans son sommeil. Agité, il se retourne sans cesse sur le placher froid. Son souffle se fait plus lourd et il fronce les sourcils dans son sommeil. Ses mains son prises de convulsion, et une fine pellicule de sueur recouvre sont visage, le rendant plus brillant.
L'esclave a quelque chose d'extrèmement séduisant dans la pénombre, avec son visage contrarié, ses longs cils qui, pour une fois, ne sont pas masqué par d'épaisses mèches de cheveux; son torse imberbe, son ventre lisse et son petit nombril; ses hanche osseuse ornér et son tatouage à la fois  morbide et provocant. 
Il se redresse soudainement, glacé, la bouche tordue. Son regard est perdu, effarouché, ses cheveux sont en batailles. On dirait un petit enfant à la sortie d'un cauchemard. Avec un gémissement, il se redresse sur ses genoux. Encore à moitié endormi, il tremble de froid, les lèvres bleues. Il se traine à quattre pattes jusqu'au lit, se redresse et se faufile avec un petit bruissement de tissu sous les chaudes couvertures.

tic-tac

Arc'hantael passe ses bras sur le torse d'Ewann, se débarasse de son pantalon de toile grossière qu'il éjecte hors du lit. Il ne porte rien en dessous. Le kons se colle contre son maître, entortille ses jambes avec celles de son maître, et fouine son petit nez dans le cou de l'aristocrate. Déjà presque totalement rendormi, à travers son sourire innocent, il dépose quelques petits baisers sur la nuque de l'homme, suçotant la peau sucrée et s'imprègnant de son odeur.  

tic-tac.
_________________
You beat me down and I crawl on the floor...

...You lift me up and I'm begging for more.
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 25/07/2007 21:59:10    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Gaïa, un autre monde... Index du Forum -> Les habitations -> Les maisons -> Maison de Ewann Frañsez Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template whisper created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com